Volet ouverture sur le monde

Mise en contexte

Le projet d’insertion socioprofessionnelle et de volontariat à l’international, supervisé par le Centre R.I.R.E. 2000 a été mis en place afin d’aider les jeunes âgés entre 18 et 35 ans, issus des communautés culturelles, à cheminer et à progresser dans leur développement personnel, social et professionnel. Le but du projet étant de permettre aux jeunes de se connaître, de développer leur savoir-être et leur savoir-faire en employabilité, d’accroître leur engagement social au niveau de la société québécoise et de les encourager à une ouverture sur le monde. 

Par l’intermédiaire d’ateliers, de formations, d’activités d’implication communautaire, de projets entrepreneuriaux, de rencontres d’intervention, etc... les participants ont vécu des expériences enrichissantes qui leur ont permis de cheminer dans leurs démarches d’insertion socioprofessionnelle. Les divers volets du projet ont permis aux participants d’être davantage en contact avec leurs intérêts, leurs aptitudes, leurs motivations, leurs forces, leurs faiblesses et leurs besoins. 

Ce projet de stage d’insertion socioprofessionnelle s’inscrit dans le cadre du volet à l’international : ouverture sur le monde. AIPEO Canada intervient comme partenaire du Centre RIRE 2000 et grâce à son expertise à l'internationale, assiste Centre RIRE 2000 dans la réalisation des activités à l'international.

Volet international : ouverture sur le monde

Le projet à l’international consiste à offrir aux jeunes adultes un moyen supplémentaire d’intégrer le marché du travail en bonifiant leur cheminement professionnel et personnel d’une expérience internationale. Ce projet de stage à Namur, en Belgique, vise l’acquisition de connaissances nouvelles, le développement de compétences variées et le renforcement de l’employabilité.

Les objectifs du volet à l’international :

  • Poser des gestes concrets en ce qui concerne la cause immigrante ;
  • Favoriser l’ouverture sur le monde et un esprit de solidarité internationale ;
  • Favoriser le respect de tout être humain, peu importe son origine, sa culture et la couleur de sa peau ;
  • Faciliter le rapprochement des jeunes de toutes les origines ;
  • Mettre à profit les connaissances acquises tout au long du projet.

Pour l’année 2011, sept jeunes québécois issus de communautés culturelles différentes ont participé au stage ­d’insertion socioprofessionnelle à Namur, en Belgique, du 28 avril au 19 mai, en tant que jeunes reporters. Ces jeunes étaient originaires du Congo, de la RDC, du Maroc, du Togo, d'Ouganda et du Québec. Ce projet a été possible grâce au soutien ­financier d’Emploi Québec, du volet Chantier d’insertion de l’Office Québec Wallonie Bruxelles pour la jeunesse (OQWBJ) et du partenariat conclu entre le Centre R.I.R.E. 2000 et l’Espace Participation de l’Hôtel de ville de Namur.

Sept jeunes Québécois à Namur

Les sept jeunes québécois sont arrivés à Namur fort motivés. Ils tiennent non seulement à améliorer leurs ­compétences, via les différentes activités à réaliser, mais aussi à joindre l’utile à l’agréable en découvrant cette superbe ville.

Namur est une ville francophone de Belgique, capitale de la ­Wallonie depuis 1986, et chef-lieu de la province de Namur. La ville de Namur est considérée comme le cœur de la ­Wallonie à cause de sa position centrale : 63 km au sud-est de Bruxelles, 28 km à l’est de Charleroi, 56 km à l’ouest de Liège.

Elle est traversée par deux fleuves : la Meuse et la Sambre qui forment un confluent magnifique au pied de sa ­Citadelle, ce qui confère à la ville un cachet touristique remarquable.

Les Namurois sont un peuple qui apprécie les petites joies qu’offre la vie. Ils prennent le temps d’observer aux alentours de leur ville riche en paysage.

Les activités réalisées

  • Rencontre le 10 mai avec madame Marianne Manes, une représentante du Bureau International de la Jeunesse à Bruxelles, avec qui nous avons échangé sur notre programmation.
  • Rencontre avec des jeunes de la Maison des jeunes le Bazar, le 17 mai avec qui nous aurons un éventuel partenariat en juillet à Québec, dans le cadre de leur tournée au Canada.
  • Découverte du patrimoine belge
  • Visite d’une entreprise de Web Design
  • Visite au département Namur-Europe-Wallonie, au Palais des Congrès de Namur
  • Initiation des aînés à l’informatique 
  • Rencontre avec un ancien prisonnier de guerre dans le cadre de l’exposition : Partisan, ami, entends-tu ?
  • Visite du restaurant Perron de l’Ilon, une entreprise de formation par le travail
  • Entretien avec Jacques Leurquin, photographe de la Ville de Namur
  • Participation à la 16e édition des olympiades des jeunes
  • Participation à une émission radiophonique à la Radio universitaire namuroise (RUN)

Le bilan du séjour

Grâce à cette riche expérience, les jeunes ont amélioré de nombreuses compétences sur le plan professionnel : adaptation à de nouvelles réalités, communication orale et écrite, communication interpersonnelle, présentation ou prise de parole en public, transmission des ­connaissances, confiance en soi, faire valoir ses idées, esprit de synthèse, travail d’équipe, flexibilité, écoute, observation, ­collaboration, ponctualité, apprentissage de nouvelles techniques de travail (communication-radio, marketing, Web Design), ­respect des autres, ouverture d’esprit, etc.

L’expérience acquise au cours de ce stage aura donné à chacun l’occasion de découvrir ses points forts, ses points à améliorer, d’augmenter sa culture générale et d’améliorer son profil d’employabilité.

Les médias ont parlé d'eux